Modernisation des infrastructures au Nicaragua pour un approvisionnement en carburant plus propre

Le défi

En Amérique Centrale, les gouvernements ont défini des limites de spécification du carburant propre : entre 10 ppm et 500 ppm de teneur en soufre. Le Nicaragua est le seul pays qui n'est pas encore passé à ces niveaux, principalement du fait d'un manque d'infrastructures appropriées. Afin de fournir un carburant plus propre, il est nécessaire de moderniser les raffineries, les installations de stockage et les transports tout au long de la chaîne d'approvisionnement afin d'éviter le mélange avec un carburant de qualité inférieure, ce qui est une procédure coûteuse. 

Le défi

Ce que nous avons fait

Nous avons lancé un grand projet d'investissement au Nicaragua en 2017 pour transformer la raffinerie et pouvoir obtenir un carburant de qualité supérieure. Cette procédure a commencé par une étude de faisabilité et nous avons maintenant commencé la phase d'ingénierie afin de procéder aux modifications nécessaires pour que la raffinerie corresponde aux normes.

Ce que nous avons fait

Impact

Nous espérons terminer cette étape en mars 2018. Une fois terminée, nous évaluerons l'investissement total et les délais nécessaires pour produire du diesel 10 ppm. Avec le temps, nous espérons que cela contribuera à une nette amélioration de la qualité de l'air au Nicaragua. 

Impact

Notre projet de modernisation de la raffinerie au Nicaragua est une entreprise majeure ; à ce stade nous avons dépensé 2 millions de dollars pour l'ingénierie et avons besoin d'au moins trois ans pour terminer. Chez Puma Energy, nous nous engageons à effectuer ce type d'investissement afin d'améliorer la qualité du carburant sur le long terme.

Antonio Mawad Directeur général des Opérations intermédiaires, Puma Energy

COMMENT PUMA ENERGY S'INTÈGRE DANS LA SOLUTION

Chez Puma Energy, nous prenons des mesures, encourageons et soutenons ouvertement les gouvernements à faire de même.

En Savoir Plus